Actualités

Possibilité de chasse en période de crise sanitaire

 
 
-

Communiqué de presse

La France est soumise à une nouvelle période de restriction des déplacements depuis le 30 octobre 2020, ce qui impacte notre économie entière et toutes les autres activités dont la chasse fait partie.

Ces mesures interviennent en pleine période de chasse, c’est-à-dire au moment où la part la plus importante de prélèvements est censée être réalisée. Rappelons que dans le Loiret, les sangliers et les cervidés détruisent annuellement plus de 2 000 ha de cultures (maïs, blé, prairies, etc.), ce qui équivaut à plus de 2 000 tonnes de denrées. De surcroît, ils ont un impact sur le bon renouvellement des forêts privées, domaniales et des collectivités gérées durablement. Bien que les chasseurs indemnisent les agriculteurs à hauteur d’un million d’euros par an, il n’est pas concevable que les exploitations agricoles et les forêts puissent subir encore plus de dégâts du fait d’une non intervention contrainte.

Suite à la concertation conduite dans le cadre de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage, un arrêté préfectoral du 6 novembre permet dès le lendemain de :
• chasser le sanglier et les cervidés soumis à plan de chasse en battue et à l’affût dans l’ensemble du département du Loiret. Pour les enclos cynégétiques et parcs de chasse, seuls ceux couverts par un document de gestion durable au titre du code forestier (plan simple de gestion agréé, règlement type de gestion approuvé et code des bonnes pratiques sylvicoles approuvé) pourront être chassés;
• rechercher le gibier blessé, actions réalisées par des conducteurs de chien de sang ; de même que le transport et la livraison de la venaison dans un établissement de collecte de gibier. Le détenteur ou délégataire de droit de chasse fournira les attestations nécessaires à cet effet;

L'arrêté préféctoral : Cliquez-ici