France Relance : rénovation énergétique des bâtiments de l’État.

 
 
France Relance : rénovation énergétique des bâtiments de l’État.

Plus d'1 M€ de travaux prévus entre mi-2021 et mi-2022 pour l'Hôtel de Police d'Orléans.

Alain Resplandy-Bernard, directeur de l'immobilier de l’État, a visité ce jour, le site de l’Hôtel de police d’Orléans et a tenu un point presse relatif au volet « rénovation thermique des bâtiments de l’État » du plan de relance, en présence de Xavier Marotel, directeur de cabinet du préfet de la région Centre-Val de Loire et du Loiret et de Bruno Dalles, directeur régional des finances publiques.

20210219_144533
20210219_152721

Sélectionné fin 2020, parmi les 4 214 projets retenus au plan national (dont 220 projets en région Centre-Val de Loire), le bâtiment de l'Hôtel de Police d'Orléans bénéficiera de plus d'un million d'euros de travaux, financés dans le cadre du plan France Relance.

Ancienne usine réhabilitée en 1988 et d'une surface de près de 9 000 m² construits, l'Hôtel de Police héberge les services de la sécurité publique, de la police judiciaire et de la sécurité intérieure.

Les travaux programmés permettront d'améliorer la performance énergétique du bâti (isolation de combles, d'une façade et d'une toiture terrasse, changement de menuiseries extérieures, changement de luminaires…), avec des gains énergétiques attendus de l'ordre de 20 % à 50 % selon la nature des travaux.

Par ailleurs, une partie des travaux prévus concerne la rénovation du plateau technique du service régional d’identité judiciaire d’Orléans.

L'ensemble des travaux répond pleinement aux objectifs de France Relance, favorisant la relance de l'économie locale et du secteur du bâtiment : les premiers travaux débuteront dès le second semestre 2021 (la rédaction des consultations d'entreprises est engagée) et les fins de travaux s'échelonneront entre fin 2021 et le printemps 2022.

La rénovation des bâtiments bénéficiera aux usagers du service public tout autant qu'elle contribuera à l'amélioration des conditions de travail des agents.

Rénovation de la cité administrative Coligny d’Orléans : le projet avance

En présence du Directeur de l’Immobilier de l’État (DIE), le comité stratégique qui se réunit à Orléans le 19 février 2021 a fait le point sur l’avancement du projet, dans la perspective de la désignation du groupement d’entreprises en charge de la conception – réalisation, d’une part, et de l’entretien – maintenance d’autre part sur le site, avec en ligne de mire un commencement des travaux en septembre 2021.

Le gouvernement a engagé un programme sans précédent de rénovation des cités administratives, doté d’un milliard d’euros.

Ce projet immobilier offrira aux usagers et aux agents publics un cadre de travail modernisé et adapté aux enjeux énergétiques des 30 prochaines années. Il illustre la volonté gouvernementale d’investir au bénéfice des territoires.

La cité administrative Coligny compte environ 1 500 agents, répartis entre 11 bâtiments sur une surface totale de 45 000 m² environ.

Ce projet ambitieux, consacre une enveloppe budgétaire d’environ 37 millions d’euros aux trois axes structurants du projet :

  • La mise en œuvre de travaux énergétiques lourds sur la quasi-totalité des bâtiments,
  • La réalisation de travaux de gros entretien et de remises aux normes des bâtiments,
  • La restructuration des espaces internes aux locaux.

Ce projet va permettre d’intégrer au sein de la cité administrative de nouveaux services de l’État et opérateurs dispersés dans la métropole orléanaise. Ce regroupement, outre qu’il donnera aux usagers une meilleure visibilité de l’implantation des services publics locaux, permettra la réalisation d’économies en matière de loyer et de charges de fonctionnement, ainsi qu’une rationalisation du parc immobilier de l’État, au besoin par des cessions de certains biens.

Le COmité Stratégique réuni ce jour par M. Demaret, secrétaire général de la Préfecture du Loiret, M. Resplandy-Bernard (Directeur de l’immobilier de l’État) et Mme Weisrock (sous-directrice stratégie et expertises de l’immobilier de l’État) a permis de faire le point sur l’avancement d’un dossier complexe (marché public de performance). Alors que l’attribution du marché entre dans sa phase finale (dialogue compétitif), pour une notification en avril 2021, la conception du projet démarrera fin avril pour un démarrage en septembre 2021 de travaux qui devraient s’échelonner sur deux ans.

Sous l’égide de l’équipe-projet locale, la mise en œuvre du projet se poursuit avec le souci d’associer les agents et leurs représentants des administrations présentes sur le site ou devant le rejoindre.