Fonds de compensation de la TVA (FCTVA)

 
 

Le fonds de compensation pour la taxe sur la valeur ajoutée (FCTVA) assure aux collectivités territoriales et à leurs groupements la compensation à un taux forfaitaire de la TVA acquittée sur une partie de leurs dépenses, sous réserve du respect des divers critères d’éligibilité à ce fonds.
 
Le dispositif de FCTVA était jusqu’ici réservé aux seules dépenses d’investissement grevées de TVA .
 
Les lois de finances pour 2016 et 2020 ont élargi le bénéfice du FCTVA aux dépenses d’entretien des bâtiments publics et de la voirie payées à compter du 1er janvier 2016 et des réseaux payées à compter du 1er janvier 2020.
 
Le taux de compensation forfaitaire est déterminé par rapport au taux normal de la TVA . Pour les dépenses éligibles réalisées depuis 2015, le taux est de 16.404%.


► Documents à télécharger relatifs au FCTVA

> La note d'information sur l'automatisation du FCTVA (PDF)

> États complémentaire (PDF)

> États déclaratif 1,2A,2B,2C (.odt)

 

_____________________________________

> Note d'information sur le FCTVA pour les collectivité en N-2 (PDF)

> État déclaratif (format PDF - vierge)

> Fiche explicative pour les dépenses de fonctionnement (PDF)

> Circulaire FCTVA 2018

> Notice explicative des états déclaratifs

 

_____________________________________

> Questionnaire travaux routiers (.odt)

> Fiche d'aide à la qualification des travaux de voirie (PDF)

 

_____________________________________

→ Télécharger les arrêtés ministériels

> Arrêté ministériel du 17/12/20 relatif aux dépenses de fourniture de prestations de solutions relevant de l'informatique en nuage (PDF)

> Arrêté ministériel du 30/12/20 fixant la liste des comptes à la procédure de traitement automatisé du FCTVA  (PDF)

> Arrêté ministériel du 17/12/21 qui modifie celui du 30 décembre 2020 relatif à la liste des comptes éligibles à l'automatisation du FCTVA  (PDF)

 

► Le produit des amendes de police

Le produit des amendes de police sur tout le territoire est collecté par l’Etat qui le redistribue aux collectivités par l’intermédiaire du Conseil Général. Les sommes allouées aux communes et groupements doivent être utilisées soit au financement d’opérations concernant les transports en commun, soit à des projets relevant de la circulation routière. Il fait l’objet d’un prélèvement sur les recettes de l’Etat au profit des collectivités locales, correspondant au produit des amendes forfaitaires dressées sur l’ensemble du territoire.

Il est réparti :

  •  pour les communes de plus de 10.000 habitants, en multipliant le nombre d’amendes constatées sur chaque commune par une valeur de point annuelle ;
  •  pour les communes de moins de 10.000 habitants, par le Conseil Départemental sous forme de subventions pour des opérations concernant les transports en commun et la circulation routière en fonction de l’urgence et du coût des opérations à réaliser.