Appel à projets locaux - lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT

 
 
Modalités de candidature :
20201012-appelaprojetslocaux dilcrah

Sous l’égide d’Elisabeth MORENO, Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’anti-sémitisme et la haine anti-LGBT) lance pour 2021 un nouvel appel à projets à destination des structures locales engagées dans la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

Doté d’une enveloppe de 2 millions d’euros, cet appel à projets piloté par les préfets de département vise à soutenir des initiatives liées à l’éducation, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication et l’organisation d’événements.

En 2020, cet appel à projets a permis de soutenir plus de 890 projets. Ces initiatives sont venues compléter la mobilisation et l’action des services de l’Etat et des collectivités territoriales contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations anti-LGBT.

Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, la DILCRAH renouvèle ce dispositif. Doté de deux enveloppes de 1,5 million d’euros (lutte contre le racisme et l’antisémitisme) et 500 000 euros (lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT), ce nouvel appel à projets permettra de promouvoir des actions citoyennes liées à l’éducation, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication, et d’organiser des événements en lien avec la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

Cet appel à projets s’adresse d’abord aux structures dont l’objet principal est de lutter contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations anti-LGBT, et/ou de promouvoir les valeurs de la République, et/ou de mener une action éducative et pédagogique. Elles peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non. Peuvent donc notamment candidater les associations loi 1901, les établissements culturels, ainsi que les établissements scolaires et universitaires.

Cet appel à projets a pour but de soutenir les actions à portée territoriale qui s’inscrivent dans les objectifs du plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020 et du plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT librement consultables et téléchargeables.

Sont ainsi éligibles des projets qui visent notamment à la réalisation de l’un ou plusieurs de ces objectifs :

  • la connaissance de l’autre, l’engagement citoyen et le bien-vivre ensemble, la lutte contre les préjugés et les stéréotypes, par des actions à destination des jeunes, sur et hors temps scolaire,
  • la production de ressources et de contre-discours en ligne ainsi que le développement du signalement des discours de haine sur internet,
  • le soutien à des projets citoyens liés à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que les actions de communication et l’organisation d’événements contre la haine et les discriminations anti-LGBT
  • la valorisation des lieux d’histoire et de mémoire• l’accompagnement et la formation des acteurs de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et/ou les discriminations anti-LGBT,
  • le développement de mesures de responsabilisation,
  • l’accompagnement des victimes de racisme, d’antisémitisme et/ou de discriminations anti-LGBT,
  • la participation à la semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme de mars 2021,
  • la participation aux évènements qui se dérouleront autour de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie du 17 mai et des Marches des Fiertés LGBT.

Ne seront pas retenus les projets trop généraux ou ne faisant pas de lien concret et direct avec la lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine et/ou les discriminations anti-LGBT (généralités sur « la citoyenneté », « le vivre-ensemble », « les valeurs » comme par exemple : « les valeurs du sport », projet portant exclusivement sur l’égalité femme-homme, la radicalisation, etc... )

Les structures intéressées par le dépôt d’une candidature à cet appel à projets doivent impérativement prendre contact avec la préfecture du département dans lequel l’action est envisagée. Les modalités de dépôt et les pièces à fournir sont disponibles auprès des services préfectoraux ou sur leur site Internet. La DILCRAH ne reçoit ni n’enregistre aucun dossier de candidature.

Le bureau de la sécurité publique est en charge de l’instruction des dossiers, de la mise en paiement des subventions et du contrôle de la réalisation de l’action. Les dossiers de candidature, ainsi que les pièces administratives, doivent donc nous être adressés à la Préfecture du Loiret - Direction des Sécurités - Bureau de la Sécurité Publique - 181, rue de bourgogne 45 042 Orléans cedex 1 ou par mel : pref-cabinet@loiret.gouv.fr

Ensemble, continuons à faire reculer la haine !

> Informations complémentaires sur le site de la DILCRAH

 ***Le formulaire CERFA sera prochainement mis en ligne.***