Quel accompagnement des associations dans le Loiret ?

 
 

Partenaires des pouvoirs publics, les associations contribuent à la prise en compte de l’intérêt général grâce à leur fonction de veille, d’innovation et d’animation des territoires. C’est pourquoi l’État soutient la vie associative et le pôle unique récemment créé dans le Loiret en est un exemple typique.

Au niveau national, une direction de la vie associative élabore, coordonne et évalue les politiques en faveur de la vie associative. Elle associe dans ces démarches l'ensemble des partenaires associatifs.

Au niveau départemental, le soutien de l’État à la vie associative s'articule autour de plusieurs acteurs et dispositifs.

Les principaux sont les suivants :

1- La Délégué départemental à la Vie Associative (DDVA)

Ses missions essentielles sont :

  • coordonner au plan départemental les services déconcentrés de l’État afin d’assurer une information de qualité auprès des associations ainsi qu’une simplification des procédures ;
  • animer le développement de la vie associative départementale et locale en facilitant l’engagement bénévole et la prise de responsabilité citoyenne et pour cela, piloter et animer la Mission d’Accueil et d’Information des Associations (MAIA) ;
  • informer, conseiller, orienter les bénévoles.

2- La Mission d'Accueil et d'Information des Associations (MAIA)

La MAIA a pour mission d’informer et d’apporter un appui de proximité aux associations. Placée sous l’autorité du préfet de département, elle est pilotée et animée par la déléguée départementale à la vie associative (DDVA).

La MAIA est composée de représentants des services de l’État qui sont les correspondants privilégiés des associations. Elle est le centre d’un réseau de lieux-ressources à la disposition de l’ensemble des partenaires intervenant dans le cadre du développement de la vie associative.

La MAIA établit des partenariats avec les autres acteurs impliqués dans l’information, l’accueil et l’appui aux associations, tels que les fédérations associatives, les collectivités locales, les points d’appui à la vie associative et le dispositif local d’accompagnement (DLA, qui accompagne les associations employeurs en vue de la pérennisation de leurs emplois).

Elle assure la coordination du réseau d’appui à la vie associative, la centralisation et la diffusion de toutes les informations relatives aux associations, l’observation de la vie associative locale.

Elle facilite la mise à la disposition, pour les usagers, d’outils techniques, d’accompagnement et de soutien (guide des associations, revues, site internet, centres de ressources...).

Vous pouvez télécharger l’annuaire des correspondants de la MAIA : Annuaire MAIA (!!Bientôt disponible)

3- Les Centres de Ressources et d’Information des Bénévoles (CRIB)

Les CRIB ont pour missions d’accueillir, d’informer, de conseiller et d’orienter les associations selon leurs besoins ; ils les accompagnent de façon personnalisée ou par l’intermédiaire de formations collectives et thématiques (voir rubrique « La formation des bénévoles »).

Principaux domaines d’intervention :

  •  les questions statutaires, juridiques et financières : responsabilités des dirigeants, droits et obligations des bénévoles, réglementation des manifestations, rédaction de statuts et de règlement intérieur, relations avec les collectivités, fonctionnement statutaire, aide à la recherche de financements, constitution de dossiers, fiscalité des activités, tenue des comptes, etc.
  • les questions liées à l’emploi : contrat de travail, embauche, formation.

Dans le Loiret, trois associations sont labellisées CRIB :

  • le Comité Départemental Olympique et Sportif du Loiret (crib-cdosloiret@orange.fr), pour les associations sportives ;
  • la Ligue de l’enseignement (crib@laligue45.fr), pour les associations hors champ sportif ; 
  • Profession Sport Loiret (crib45@profession-sport-loisirs.fr), pour les associations employeurs.

Ces trois CRIB travaillent en réseau au sein de la MAIA.

4- Le dispositif local d’accompagnement aux associations

Créé en 2002 par l’État et la Caisse des Dépôts, le Dispositif local d'accompagnement (DLA) appuie les structures développant des activités et services d’utilité sociale créateurs d’emplois, dans leur démarche de consolidation économique et de développement. Les associations loi 1901 sont notamment visées par ce dispositif.

Les DLA sont financés par l’État, la Caisse des Dépôts, le Fonds social européen (FSEFonds social européen), les collectivités locales.

En fonction de la problématique traitée, l'accompagnement DLA peut être individuel ou collectif et durer entre 2 mois et 2 ans. Il se déroule selon 4 grandes étapes :

   1. Accueil : temps d’échange et d’information pour notamment déterminer la pertinence d’une intervention DLA.

   2. Diagnostic partagé : réalisation, avec la structure, d’un diagnostic de sa situation, de sa capacité de consolidation économique et de ses besoins d’appui.

   3. Accompagnement : mise en œuvre d’un accompagnement de la structure sous la forme d’une ou plusieurs missions de conseils (individuelles ou collectives) réalisées par des prestataires et financées par le DLA.

   4. Suivi : suivi du plan d’accompagnement par le DLA qui en mesure son impact sur le développement des activités et des emplois.