Mesures spécifiques de gestion de gestion du sanglier dans le Loiret : tir de nuit sanglier avril-mai 2019

 
 
Tir de nuit sanglier avril-mai 2019 (zones rouges, noires ou communes adjacentes)

Les impacts de l’espèce sanglier sur les exploitations agricoles du Loiret restent préoccupants. Aussi, sur proposition de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS), le préfet du département du Loiret a pris des mesures spécifiques de gestion du sanglier sur 72 communes du Loiret (Arrêté préfectoral du 08/02/2019)

> AP du 8 février 2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb

L’une de ces mesures intéresse les exploitants agricoles de procéder ou faire procéder à des tirs de nuit de l’espèce sanglier, uniquement, à l’aide d’une source lumineuse sur la période allant du 1er avril au 31 mai.

La première démarche est la suivante :

  • Identifier les parcelles agricoles subissant des dégâts de sangliers et nécessitant des tirs de nuit (numéros d’îlots et numéros des parcelles d’après le Registre Parcellaire Graphique).
  • Identifier le nombre de postes fixes et leur emplacement exact par rapport aux parcelles (le seul mode de tir autorisé est l’affût, à poste fixe surélevé de type mirador ou chaise d’affût, dont la hauteur au plancher ne saurait être inférieure à 2 mètres. Aucun déplacement du poste ne sera effectué de nuit).
  • Prendre l’attache du détenteur du droit de chasse des terres concernées afin de convenir avec lui de la demande à formuler. S’il souhaite réaliser les opérations, il formalisera la demande par le lien ci-dessous. Vous veillerez alors à lui transmettre toutes les informations de terrain.

La suite de la démarche pour le demandeur, qui peut être l’exploitant agricole ou le détenteur du droit de chasse :

  • Faire une demande en ligne de tir de nuit sanglier auprès des services de la DDT via le site internet : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/tir-nuit-sanglier-loiret-avril-mai-2019
  • Indiquer le nom de chacun des tireurs et éclaireurs (le nombre de tireurs et d’éclaireurs est limité à un par parcelle agricole). Le tireur devra utiliser une arme à canon rayé équipée d’une lunette de tir et sans bretelle. Les tirs devront être fichants, de courte distance et réalisés uniquement sur la parcelle agricole défendue. Tout déplacement du tireur devra se faire avec l’arme déchargée et sous étui. Le tireur devra être aidé d’un auxiliaire équipé d’une source lumineuse pour permettre le tir de nuit.
  • Obtenir l’autorisation de tir de nuit sanglier.
  • Prendre des mesures de sécurité : avant chaque opération, le permissionnaire devra obligatoirement prévenir l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage, le centre opérationnel de gendarmerie et le(s) maire(s) de la (des) commune(s) concernée(s).
  • Transmettre un compte rendu à la Direction Départementale des Territoires au plus tard 15 jours après la fin de validité de l’autorisation.