Année 2019

« Gare à la rage » Une maladie toujours d’actualité !

 
 
 « Gare à la rage » Une maladie toujours d’actualité !

Des règles sont à respecter pour ramener un animal en France et voyager avec son animal.

La rage est encore présente dans de nombreux pays et des mesures doivent être respectées pour éviter son introduction en France. Le propriétaire qui ramène un animal de compagnie ne répondant pas aux exigences sanitaires sur le territoire français ou européen, pourra être contraint, à ses frais, de renvoyer l’animal vers le pays de provenance ou de faire procéder à sa mise en quarantaine ou à son euthanasie. L’infraction est également passible d’amende et d’une peine d’emprisonnement.

Les règles à respecter pour ramener en France un animal de compagnie (chien, chat, ou furets) :

En provenance dun pays de lUnion européenne :

Pour venir en France avec son chien, chat ou furet, l’animal doit disposer :

1. d’une identification par puce électronique (les animaux identifiés par tatouage avant le 03 juillet 2011 peuvent continuer à voyager au sein de l’UE pourvu qu’il soit clairement lisible) ;

2. d’une vaccination antirabique réalisée à l’âge minimal de 12 semaines (primo vaccination et rappels à jour) ;

3. d’un passeport délivré par un vétérinaire habilité.

Par conséquent, les carnivores domestiques âgés de moins de trois mois ou non valablement vaccinés contre la rage ne peuvent pas être introduits en France.

Des dispositions supplémentaires s’imposent à partir de 6 animaux transportés ou pour les chiens catégorisés. Pour plus de renseignements :

http://agriculture.gouv.fr/rage-informationsgrand-public-et-voyageurs

http://agriculture.gouv.fr/animaux-de-compagnie)

En provenance dun pays tiers à lUnion européenne :

En plus des conditions précédentes, des conditions complémentaires s’imposent, tel un titrage sérique des anticorps antirabiques (sauf pays pour lesquels ce titrage n’est pas obligatoire) et un certificat sanitaire attesté par les autorités sanitaires officielles du pays d’origine. Une attestation rédigée par un vétérinaire ne suffit pas. Il convient de consulter le détail de ces dispositions sur le site du ministère de l’agriculture et de l’alimentation.

Les règles à respecter pour voyager avec son animal de compagnie :

Ces règles sont là encore rappelées sur le site du ministère de l’agriculture et de l’alimentation. Il convient par ailleurs de se renseigner auprès de l’ambassade du pays de destination. Dans tous les cas pour pouvoir voyager l’animal doit être âgé de plus de 15 semaines, être identifié, muni d’un passeport européen et d’une vaccination antirabique en cours de validité.

Pour plus d’informations :

-contactez votre vétérinaire ou la Direction Départementale de la Protection des Populations du Loiret (tél : 02.38.42.42.42)

-consultez l’ensemble de la documentation disponible sur le site du ministère : campagne « Gare à la rage » http://agriculture.gouv.fr/gare-a-la-rage

Une maladie toujours dactualité:

En juillet 2019, 10 chiens ont été déclarés auprès de la Direction Départementale de la Protection des Populations du Loiret (DDPP) comme n’étant pas en règle au regard des exigences sanitaires liées à leur importation en France. Ce chiffre est en augmentation par rapport à l’année 2018 : 23 chiens, l’année 2017 : 18chiens.

Au niveau national, les animaux issus du Portugal arrivent en tête des origines des animaux introduits illégalement d’un pays de l’union européenne. Les animaux introduits illégalement depuis un pays tiers sont en premier lieu originaires du Maroc (15 % des animaux).

Alors que la France est indemne de rage, des cas sont régulièrement détectés chez les carnivores domestiques. Les cas de rage en France proviennent désormais tous d’animaux contaminés à l’étranger. Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation mène une campagne de sensibilisation pour rappeler aux voyageurs qu’ils ne doivent pas rapporter d’animaux des pays affectés par la rage :

http://agriculture.gouv.fr/gare-a-la-rage

La rage tue un être humain toutes les 10 minutes dans le monde.

La contamination de l’homme se fait par la salive d’un animal enragé et ceci par morsure, griffure, léchage sur peau excoriée ou sur muqueuse (oeil, bouche).

La transmission de la maladie est possible 15 jours avant l’apparition des premiers symptômes chez l’animal et jusqu’à la mort de ce dernier.

Dans un pays non indemne de rage il est absolument exclu d’entrer en contact avec un carnivore errant ou inconnu. Des cas dramatiques sont relevés, sur des enfants de retour de vacances notamment. Une fois les symptômes apparus chez l’homme, la rage est toujours mortelle.